L’invasion des termites en Métropole et dans les DROM

L’invasion des termites en Métropole et dans les DROM progresse. Car si les termites viennent des profondeurs de la Terre, ces insectes du bois sec n’en sont pas moins bien présents dans nos habitats, ruraux ou urbains.

Ces insectes xylophages vivent en colonies très organisées. Ils ne poursuivent donc qu’un objectif : consommer la cellulose présente dans nos maisons, nos biens, nos arbres, notre patrimoine public… S’ils fuient la lumière, œuvrant  au cœur du bois et à l’abri des regards, les termites ne se cantonnent plus à leur habitat forestier ou à leurs terres « historiques ». Autrefois, on ne pouvait que se réjouir de leur présence. En effet, dans les forêts des zones tempérées, en Charente, dans le Sud-Ouest, en Roussillon ou sur la Côte d’Azur, ils contribuaient à l’équilibre écologique.Ainsi, les termites éliminent les bois morts et les débris végétaux. Mais cela ne leur suffit plus. Mais depuis une quinzaine d’années, nous observons leur présence sur les composants en bois des constructions, causant des dégâts. Oui, l’invasion des termites en Métropole et dans les DROM progresse, ce qui appelle à une vigilance accrue. Une vigilance qui doit conduire chacun à envisager un diagnostic termites, dès lors que l’on vit dans une zone où les termites se trouvent. 

Les termites sont présents en zone urbaine

Les termites envahissent peu à peu de nouveaux territoires, et notamment les zones urbaines. Le nombre de secteurs infestés augmente régulièrement. Les termites avancent vers le Nord et l’Est, et plus de cinquante-quatre départements sont désormais recensés par leur présence. Paris et sa banlieue sont également concernés : arbres d’alignement, patrimoine historique, immeubles… Plusieurs raisons peuvent expliquer cet exode. Tout d’abord, l’utilisation massive de bois tendre, à la fibre peu résistante, tel que le pin. Et surtout, les transports de matériaux de construction et de gravats d’une région à l’autre. Ils se sont multipliés, donnant alors l’opportunité aux termites de voyager rapidement ! Pour connaître les différentes espèces de termites présentes en France métropolitaine, cliquez ici

L’invasion des termites dans les DROM

Par ailleurs, les départements d’Outre-Mer (DROM), comme La Martinique, La Guadeloupe, La Réunion et le Guyane subissent les termites tropicaux, dont le Coptotermes de La Réunion. Pour connaître les différentes espèces de termites présentes dans les Départements et Régions d’Outre-Mer, cliquez ici

Le support cellulosique utilisé par SENTRI TECH dispose d’une certification pour une utilisation en Guadeloupe et Martinique (sur Heterotermes sp. et Nasutitermes sp.), à la Réunion (sur Coptotermes sp.), en Guyane (sur Heterotermes sp. et Coptotermes sp.) et en France métropolitaine (Reticulitermes sp.).

Alors, parce que l’invasion des termites en Métropole et dans les DROM progresse, contacter un professionnel de la lutte anti-termites. 

Table des matières